• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Arnaud NANO Méthivier

Les premières fois

Les années petite enfance

Il débute l’apprentissage de la musique à 7 ans, par l’accordéon.

Les années de L’enfance

Il fait ses premières télévisions

Joue et fait danser le groupe folklorique auvergnat « La Châtaigne ».

Premier bal et thé dansant.

Première composition.

Apprentissage du piano

Première récompense « lauréat Jeune talent Orléans »

Les années de l’adolescence

Il intègre le groupe « Les petits prodiges de l’accordéon.

Premier disque à succès les petits prodiges de l’accordéon

Premières grandes scènes en Europe (Zénith, Palais des congrès)

Couverture médiatique nationale (les 20H de TF1, FR2, FR3, Michel Drucker …)

Apprentissage du saxophone

Les années jeune adulte

Premier accompagnement de chanteur : « Marcel Kanche » (disque Barclay)

Premier enregistrement en accompagnement. (« Je souris et je fume »- Kanche)

Première tournée (Marcel Kanche)

Premier disque sous le nom de « Arnaud Méthivier »

Premier triathlon

Les années de la majorité

Premiers cour de théâtre (Cour Florent)

Il accompagne l’entrée de l’accordéon dans les conservatoires français

IL obtient son premier diplôme avec mention de l’éducation nationale (Philosophie-Math)

On a pas tous les jours 20 ans

Premier disque à grand succès « Stephan Eicher – Engelberg » (2 millions d’albums)

Première grosse tournée, avec « Les innocents »

Première tournée avec Kent

Première visite du pays adoré : La Corse

Les années révélations

Première composition à succès (« Allons z’à la campagne » – Kent)

Premier clip

Premier grand show (300 000 personnes aux côtés de Boy George)

Premier concert hors Europe (Canada)

Premier tournage cinéma (« Faut pas rire du bonheur » – Guillaume Nicloux)

Premier Olympia (avec Kent)

Une centaine de disques enregistrés en studio (George Moustaki, Kent, au P’tit Bonheur,

Michèle Torr, Peter Kröner …)

Concert Salle Pleyel (avec Suzanne Véga)

Les années de l’indépendance artistique

Premier disque « Arnaud Méthivier- Chansons »

Première tournée « Arnaud Méthivier »

Il créé la musique d’un long métrage « Le garçon sur la colline » de Dominique Baron.

Les années trentenaire

Il rencontre Otto Lechner et crée avec lui le duo « Arnotto ».

Premières récompenses à l’âge adulte : « L’oreille d’or » et « Talent Jazz Adami »

Première réalisation de documentaire (« L’accordéon retrouvé » - Les ateliers de Radio

France).

Il est directeur artistique des festivités du 14 juillet à Orléans puis du Festival de Loire

(500 000 personnes)

Première mise en scène de théâtre (« Le bal des airs » - Scène nationale d’Orléans)

Premier rôle au théâtre (« Beaucoup de bruit pour rien »- Laurent Laffargue – Théâtre de la

ville)

Il met en musique divers documentaires.

Les années de la maturité

Premier disque au Label Bleu (Nano-« L’autre côté du vent »)

Première couverture Télérama « Les 5 artistes de l’année »

Premier pas de danse contemporaine avec André Sitter, Serge Ambert et Hamid Ben Mahi.

La première immersion dans le monde Hip Hop avec le danseur Hamid ben Mahi

Première immersion dans le monde baroque avec le chanteur Bruno Bonhoure

Première rencontre avec Francis Cabrel (Tournée « un samedi soir sur la terre »)

Premier vols autonomes en parapente

Première ascension du Mont Blanc (4810m)

Premier tour de Corse à la voile.

Première direction artistique de stars : (Jean Pierre Marielle, Guy Bedos, Victoria Abril,

Hubert Felix Thiéfaine, Jean Claude Carrière …)

Premier enregistrement avec Francis Cabrel (Des roses et des ronces)

Création d’un duo avec Jean Rochefort

Concert avec un accordéon ( !) au musée du moyen-âge de Paris

Première ascension d’un 7000m sans oxygène (Le Mustagh-Ata 7546m)

Il joue de l’accordéon en volant au dessus du public. (Première mondiale) –spectacle

monumental « Envolée Chromatique »

Il voyage dans le monde entier.

Une Salle qui porte son nom est inaugurée à Ingré (45)

Ecriture de son premier Opéra « Aria »

Il crée un évènement annuel à Orléans : « La fête des Duits – rafraîchissements artistiques »

Commande d’un spectacle à l’Opéra de Paris.

Une rue qui porte son nom est inaugurée à Junas (30)

Pour soutenir tous les projets :

Abonnez-vous à mon site