Théo Jouanneau

  • Facebook Social Icon
Laborantin Du 1 août au 30 août 2017

Théo Jouanneau,

Jeune artiste du théâtre, d' Orléans métropole 

Théo Jouanneau :

 

"Mon visage s'efface au trouble de vos mains de sculpteur avides de chair. 
J'ai dans la peau un peu de cette cire qu'on les statues.
Profanée par les proférations de vos mains indécises.
Brûler cette seconde peau serait être maître de ma naissance et non subir le joug d'exécrables religions qui font de vous les martyrs d'un artifice sans vergogne.
Respirer enfin.
Brûler pour vivre.
Lavé de mes démons , j'offrirais aux yeux des profanes autre chose qu'un acte religieux.
Je veux brûler les mains qui m'ont faites.
Je veux ternir vos jours pour laisser place au sépulcre de mes intestins pliés aux mensonges.
Cracher d'un feu de soie l'immensité d'un jour neuf. 
Sans bondir dans la non chalance de l'être exhaustif.
Bâtir de mes propres mains l'archange du réveil du funambule de plomb qui sommeille dans ma peau d'aristocrate des sentiments lourds de chagrin.
Batir l'humilité sur le toit de mes ancêtres et faire de la charité un temple pour les pauvres."

To help projects of the Nanoprod association:
Abonnez-vous à notre site